Tous tes enfants dispersés

Peut-on réparer l'irréparable, rassemble ceux que l'histoire a dispersés ? Blanche, rwandaise, vit à Bordeaux après avoir fui le génocide des Tutsi de 1994. Elle a construit sa vie en France, avec son mari et son enfant métis Stokely. Mais après des années d'exil, quand Blanche rend visite à sa mère Immaculata, la mémoire douloureuse refait surface. Celle qui est restée et celle qui est partie pourront-elles se parler, se pardonner, s'aimer de nouveau ? Stokely, lui, pris entre deux pays, veut comprendre d'où il vient.
Ode aux mères persévérantes, à la transmission, à la pulsion de vie qui anime chacun d'entre nous, Tous tes enfants dispersés porte les voix de trois générations tentant de renouer des liens brisés et de trouver leur place dans le monde d'aujourd'hui. Ce premier roman fait preuve d'une sensibilité impressionnante et signe la naissance d'une voix importante.
  • 256 pages - 137 x 211 mm
  • Broché
  • EAN : 9782746751392
  • ISBN : 9782746751392

Autour du livre

Retrouvez l'interview de Beata Umubyeyi Mairesse par la librairie Mollat pour son roman Tous tes enfants dispersés.

À l'occasion de la parution de son roman Tous tes enfants dispersés, Beata Umubyeyi Mairesse répond à nos questions...

Agendas

Rencontrez Beata Umubyeyi Mairesse le 23 janvier, à Pessac - Tous tes enfants dispersés

Beata Umubyeyi Mairesse sera à la librairie 45ème Parallèle à Pessac le 23 janvier à 18h30 pour rencontrer ses lecteurs et dédicacer son premier roman Tous tes enfants dispersés.

Informations pratiques...

Rencontrez Beata Umubyeyi Mairesse à Paris le samedi 29 février au Musée national de l'histoire de l'immigration - Tous tes enfants dispersés

Beata Umubyeyi Mairesse sera présente à Paris le samedi 29 février au Musée national de l'histoire de l'immigration pour rencontrer ses lecteurs et dédicacer son nouveau roman Tous tes enfants dispersés...

Actualité

Rentrée littéraire 2019

Découvrez la rentrée littéraire 2019 des éditions Autrement.

On en parle...

« À travers ces deux femmes magnifiquement résistantes qui cherchent un chemin de réparation [...] pour faire la paix avec le ressentiment et l’amertume, le roman mêle la quête des origines et la question de la transmission des traumatismes, à une réflexion sur l’identité métisse. De sa belle voix multicolore, avec une légitimité venue de l’intérieur et le sens de sa responsabilité, Beata Umubyeyi Mairesse soulève [le couvercle du chagrin] pour libérer les mots tus.»
LIVRES HEBDO
« Un des textes importants de cette rentrée.»
LE QUOTIDIEN DU LUXEMBOURG
« L’écriture est maîtrisée, poétique, sensible.»
PAGE DES LIBRAIRES
« un récit criant de vérité un roman admirablement composé»
L’HUMANITÉ
« une belle langue, qui tinte clairement dans notre cœur pour trouver chaque fois le mot le plus juste, celui qui touche plus sûrement le lecteur.»
LA LIBRE BELGIQUE
« Un récit poétique de la force des femmes »
CHEEK MAGAZINE
« Une voix nouvelle, poétique et sensible. Quelle force !»
PSYCHOLOGIES MAGAZINE
« Stokely voudrait savoir d’où il vient, il peut aussi aider sa mère à comprendre qui elle est. Là réside la beauté de ce délicat premier roman.»
LE MONDE AFRIQUE
« Elle est là, la grande leçon de ce roman à la fois sombre et lumineux : comment les individus arrivent à transmettre de belles choses pour le meilleur et malgré le pire... »
L’EXPRESS
« Tout au long de son magnifique premier roman, Beata Umubyeyi Mairesse apprivoise délicatement les fantômes et les silences.»
LE MONDE DES LIVRES
« Elle est là, la grande leçon de ce roman à la fois sombre et lumineux : comment les individus arrivent à transmettre de belles choses pour le meilleur et malgré le pire...»
L’EXPRESS
« Un magnifique premier roman »
LE MONDE DES LIVRES
« Tissé d’une langue recherchée, riche en jeux de mots imagés, ce premier roman marque la naissance d’une voix forte de la littérature « afropolitaine ». »
LA VIE
« Dans ce roman splendide, porté par le courage de ses héros, elle dit aussi les vertus de la littérature pour semer les graines d'un avenir résilient.»
ELLE
« Un texte puissant»
SUD OUEST MAG
« Sous la simplicité de l’écriture affleurent les émotions et les non-dits, les rancœurs et les espérances, les peurs et les chagrins. Un livre plein de décence, de tendresse et de pudeur où chaque mot cache une larme. »
NOTES BIBLIOGRAPHIQUES
« Un roman émouvant qui cherche l’apaisement.»
EN ATTENDANT NADEAU
« Un récit émouvant porté par l’espoir du jour d’après. »
L’ALSACE
« L’horizon littéraire de Beata Umubyeyi Mairesse est un arc-en-ciel éblouissant : les émotions qu’il suscite sont autant de couleurs qui éclairent et subliment les paysages dévastés par
la tempête.»
JEUNE AFRIQUE

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies.

fermer