L'enfant de la Tour de la lune
Sortie le 10 fév 2010
Anwar Accawi
Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Marie-Céline Cassanhol
16.00 €
« Abu Farid dépose sur le drap de la pulpe d'olives écrasées. Puis il l'étale en une couche égale et rabat les coins. [...] Il va chercher [...] un long bâton de bois plus gros que mon bras, l'enfonce dans un trou du cabestan et se met à pousser. [...] Le bois gémit et l'huile coule, dense, opaque et verte. Son arôme emplit la pièce. Il emplit mes poumons et je frissonne de joie. J'ai l'impression d'assister à quelque chose de très beau, de très vieux et de... sacré. J'en ai la chair de poule. Alors je me rends compte que je suis heureux d'être vivant... que je suis là. »
Peu après l'année de la tornade qui a vu des poissons et des oranges tomber du ciel, le père d'Anwar est revenu, porteur d'une étrange boîte parlante : la radio a ainsi fait son apparition à Magdaluna, petit paradis au coeur des montages du Liban. Le temps y semble suspendu, au rythme des récoltes, de l'arrivée du rétameur. Dans ce cocon, Anwar découvre la vie. Il apprend à écrire, émerveillé. Il connaît la douleur de perdre un être cher. Il entrevoit le monde secret des femmes. Mais bientôt l'innocence s'enfuit. Le tango du gramophone remplace les danses traditionnelles. La première auto surgit, monstre pétaradant... tout est chamboulé ! L'Enfant de La Tour de la Lune possède, comme chez Mark Twain ou Marcel Pagnol, la magie vibrante de ces récits d'enfance qu'on n'oublie pas.